Les conseils de “papa” Hemingway

17/06/2015

Quand on lui demandait des conseils d’écriture, Hemingway énonçait ces règles :

– écrire des phrases courtes

– écrire des premiers paragraphes brefs

– employer un langage vigoureux

– utiliser des termes positifs (exemple : « laid » plutôt que « peu esthétique »)

– écrire de préférence le matin (pour consacrer ses après-midi à la pêche ? ndlr)

– s’arrêter avant d’être épuisé sur le plan créatif, c’est à dire interrompre sa journée de travail avec encore quelques idées en tête, de manière à ce qu’elles mûrissent d’ici la prochaine séance d’écriture.

Lui-même stoppait sa journée d’écriture au beau milieu d’une phrase afin, disait-il, de ne pas avoir à se demander le lendemain par où commencer.

Prenez un poisson

Grand amateur de pêche à la ligne, Hemingway y trouvait aussi matière à écrire. Vous êtes à l’affût d’exercices pour améliorer votre plume ? Essayez celui-ci…

Prenez un poisson. Si quelque chose vous frappe quand celui-ci saute hors de l’eau, faites l’effort de vous en souvenir jusqu’à ce que vous mettiez le doigt sur ce qui a provoqué cette émotion. C’était peut-être le moment où il a percé la surface de l’eau, la façon dont il s’est tendu comme une corde de violon, le moment où les gouttes tombaient de ses écailles ou la façon dont il a tout éclaboussé en retombant. Souvenez-vous des bruits, de ce qui s’est dit. Trouvez ce qui vous a donné l’émotion, ce qui dans l’action vous a donné cette excitation. Ensuite, écrivez-le de manière si claire que le lecteur puisse le voir aussi et ressente la même chose que vous.  C’est un exercice qui ne mange pas de pain. (extrait de On writing)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest