Six conseils pour améliorer son style

prêt à écrire le roman de sa vie
26/09/2023

 

 

Hemingway recommandait d’utiliser des phrases courtes, Colette faisait la chasse aux adjectifs inutiles.  Carver insistait sur la précision. Quant à Jules Renard, il écrivait : « Le métier d’écrivain, c’est d’apprendre à écrire. » Vous voulez améliorer votre style ? Essayez ces six astuces de base.

Eviter la voix passive

La voix passive affaiblit un texte. Imaginez qu’un éditeur vous écrive : « des lourdeurs doivent être supprimées de votre manuscrit ». Vous vous sentirez moins concerné·e que s’il explique : « vous devez supprimer quelques lourdeurs… ». Pour donner plus de conviction à votre texte, faites la chasse à la voix passive et remplacez-la par la voix active chaque fois que c’est possible .

Attention à la ponctuation

On l’apprend à l’école, mais parfois on l’oublie : on ne met PAS de virgule entre le sujet et le verbe (Elle, s’énerve). On n’en met pas non plus entre le verbe et le c.o.d. (Elle lui renvoie, son manuscrit à corriger). Enfin, n’oubliez pas que la virgule peut transformer un texte du tout au tout (Venez manger les enfants ne signifie pas du tout la même chose que Venez manger, les enfants). Quant au point, il est indispensable à la fin d’une phrase se termine — mais ça, c’est évident, n’est-ce pas ?

Banissez les tics de langage

S’ils émaillent la conversation courante, les tics de langage utilisés à l’écrit apportent très vite un côté artificiel, voire caricatural. Bannissez  de votre manuscrit les « oui mais non, euh, hein, alors, et sinon, là tout de suite… ».

Soignez vos descriptions

Une bonne description ne doit pas ralentir un récit : privilégiez quelques détails bien choisis qui créeront une ambiance ou dessineront un personnage en quelques traits saillants. On n’écrit plus comme au temps de Balzac (qui de toute façon reste inimitable).

Utilisez vos cinq sens

Souvent, quand on écrit, on utilise la vue et l’ouïe, mais rarement les autres sens… Pensez aux odeurs, aux textures, aux goûts. Votre univers deviendra plus riche et plus suggestif !

Coupez là où il faut

Si vous écrivez des nouvelles, vous pratiquez déjà l’économie de moyens. Dans la nouvelle, en effet, les digressions n’ont pas leur place. Suivez le conseil de Stephen King, valable pour n’importe quel texte : couper 10 % du premier jet — vous verrez la différence.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest